A Lille 3, Les communistes progressent, les fascistes montrent les dents

Communiqué du secteur étudiant MJCF Nord

Hier après midi, nous avons découvert des graffitis fascistes sur le campus. La teneur de ces inscriptions, démontre encore une fois que la droite universitaire n’a rien à offrir aux étudiants et étudiantes.

Bien sûr, les premières cibles ont été les affiches des jeunes communistes. Rien d’étonnant à ce que les jeunes identitaires, nantis d’un bar tristement célèbre en plein vieux-lille, ne puissent pas supporter de voire le capitalisme être critiqué sur les murs de l’université.

Nous avons ensuite constaté des inscriptions associant les antifascistes aux nazis, propos bien sûr inacceptable, mais également terriblement hypocrite venant de l’organisation dont les membres se plaisent à beugler « Sieg heil » en pleine beuverie et fantasment des attentats contre le marché de Wazemmes , comme en témoigne l’enquête d’al jazzera. 

Bien sûr, il a également été intolérable à l’auteur des inscriptions de laisser intacte des affiches affirmant la dignité des femmes. Une affiche des jeunes communistes sur laquelle était écrit « nos corps nos choix » avec des portraits de femmes a été sabotée. Non seulement une des femmes représentées portant un foulard a été barrée mais « égoïstes, meurtrières » a été écrit. Les fascistes, qui par ailleurs s’opposent à la PMA au nom de la défense des femmes ; ne peuvent donc pas supporter que celles-ci aient le contrôle de leur vie et de leur capacité de procréation. Ils ne peuvent pas non plus supporter que les femmes portant un foulard, puissent être présentes ou simplement représentées dans l’espace public, si elles vivaient recluses cela correspondrait sans doute mieux à leurs délires orientalistes.

Comme il fallait s’y attendre de la part  de génération identitaire, un gribouillis xénophobe est à signaler. Là où nous sommes du côté de tous les étudiants face à leurs difficultés matérielles, les fascistes préfèrent encore nous diviser.

Pour finir, les réactionnaires se sont tout simplement ridiculisés en affichant leur méconnaissance totale de la vie associative étudiante. Une affichette de l’association des étudiant.e.s  en histoire (AEH) a été marquée du mot « communistes ». Le mot se veut accusateur, il fait surtout sourire. Il ne faut jamais avoir fréquenté l’association pour s’imaginer qu’elle est un bastion rouge, elle est simplement  un lieu de sociabilité rendant la vie des étudiants plus agréable Nous adressons donc nos salutations solidaires à l’AEH ainsi qu’à l’association Phébus, elle aussi victime des lubies des fascistes.

Les amis des riches, les ennemis des femmes, des exilé.e.s, des étudiant.e.s et du peuple en général, voilà donc qui sont les fascistes. Leur action mesquine d’hier nous invite à continuer la lutte avec une vigueur redoublée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s