Le 4 février, amplifions la mobilisation dans la rue : nous refusons d’être la génération sacrifiée !

Les jeunes sont fortement affectés par les conséquences de la crise sanitaire.La pandémie et les mesures prises par l’exécutif ont amplifié les phénomènes de paupérisation des jeunes. La précarité est devenue notre quotidien : précarité de nos revenus, précarité face à l’emploi, précarité des études et de nos formations.

Si la situation est aussi critique ce n’est pas à cause de la pandémie mais bien des choix faits par les gouvernements successifs, de sous financement de l’enseignement supérieur et de l’inaction du gouvernement actuel face à la crise. 

Après la réussite du rassemblement devant le siège de l’université du 20 janvier, les étudiant·e·s se sont à nouveau mobilisé·e·s en masse dans la rue le mardi 26 janvier aux côtés des syndicats de l’éducation, pour se faire entendre sur leur situation et dénoncer l’inaction du gouvernement, pour lutter contre le décrochage, contre la précarité étudiante et pour un retour de tout·e·s en présentiel. 

Au lendemain de la mobilisation du 20 janvier qui a rassemblé des milliers d’étudiant·e·s partout en France, Emmanuel Macron et Frédérique Vidal ont été dans l’obligation de faire des annonces concernant la précarité étudiante et le retour en présentiel. A savoir l’extension du ticket RU du CROUS à 1€ à l’ensemble des étudiant·e·s et un retour en présentiel à 20% du temps. 

Ces annonces sont une première victoire, et montrent l’intérêt de se mobiliser mais restent insuffisantes. En effet, concernant les repas à 1€, la moitié des restaurants universitaires sont aujourd’hui fermés et, nombre d’étudiant·e·s ne vivent pas à proximité d’un restaurant universitaire. Concernant le retour en présentiel un jour par semaine, nous ne savons pas comment les universités pourront le mettre en place, aucune directive claire ni de moyens supplémentaires n’ayant été donnés aux universités. La mise en œuvre de cette annonce, qui ne répond pas aux demandes formulées, ne suffit pas pour permettre un véritable encadrement pédagogique et, sans moyens, les établissements mettront cela en place tardivement et difficilement. 

Les annonces et les mesurettes ne suffisent plus, les actions d’ampleur se font attendre.

A Lille, sur le campus de Moulins, a été obtenue l’organisation des cours en présentiel et en distanciel, une semaine sur deux. Lorsque cette modalité n’est pas possible ,les TD auront lieu en co-modal.  Autrement dit, hors confinement, chaque étudiant-e aura la possibilité de suivre l’enseignement comme iel le souhaite !

Il est nécessaire que les autres campus de l’Université de Lille adoptent ce genre de mesures !

L’université doit se donner les moyens de cette réouverture, nous revendiquons :

  • La mise à disposition de masques et de gels hydroalcooliques gratuits pour les étudiant.es.
  • Des dépistages massifs dans tous les centres d’apprentissage et à proximité des lieux d’études
  • La réquisition de salles vides (salles polyvalentes, gymnases) pour pouvoir diviser les classes.
  • Un investissement massif dans l’enseignement supérieur et la recherche afin de permettre un recrutement massif pour assumer la réouverture. 

Cependant, rouvrir ne suffira pas. Il faut accompagner les étudiant-e-s déjà éprouvé-e-s via

  • Une communication claire de l’Université envers les étudiant.es et les enseignant.es, et une prise de position sur les formations sans rattrapages. 
  • La mise en place d’un droit au retour à la formation pour les étudiants et les étudiantes ayant dû mettre fin à leurs études.
  • Un plan de rattrapage du retard universitaire accumulé depuis près d’un an.
  • Un plan d’urgence pour lutter contre la précarité
  • Un recrutement massif de psychologues afin de rattraper le retard de la France sur les normes internationales.

Enfin, nous dénonçons :

  • Le nouveau fonctionnement en Blocs de Connaissances et de Compétences
  • Le projet d’Établissement Public Expérimental, dont nous demandons le retrait.

Nous appelons tous les jeunes et étudiant.e.s à participer à la manifestation à Lille jeudi 4 février à 14h à Porte de Paris, faisons entendre notre voix !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s