Sanofi-Mobilisations Indiennes-Le PCF Parti du Cinema

Suppression d’emplois chez Sanofi

Suppression de postes dans le domaine de la recherche médicale en période de pandémie. Contradiction apparente que la logique du profit s’apprête à mettre en place. Le Laboratoire français Sanofi annonce 400 nouvelles suppressions de poste de chercheurs. Depuis 10 ans, c’est 3000 de ces postes qui ont été sacrifié.

Incapable de produire un vaccin, la stratégie du laboratoire français reste la rentabilité à tout prix. Comme le rappelle l’Humanité dans son édition du 19 Janvier, en 2011 le taux de dividendes reversés aux actionnaires est de 24% des bénéfices. Deux ans plus tard, c’était 98% des bénéfices qui étaient reversé aux actionnaires. Le tout en continuant d’externaliser la production dans le seul but de favoriser le profit de quelque ’uns aux dépens de la santé de tous.

La Main mise de la finance sur la production pharmaceutique n’est plus à prouver. Continuons de lutter aux cotés du MJCF et du PCF pour faire de la santé un bien public.

Mobilisations en Inde

Depuis des mois, des dizaines de milliers de paysans indiens se mobilisent contre une réforme de libéralisation des marchés agricoles. Ce Mardi 26 Janvier, jour de fête nationale, le mouvement populaire a été violemment réprimé à New Dehli. Cela faisait deux mois que toutes manifestations leur étaient interdites par le pouvoir en place.

Malgré tout, la mobilisation ne faiblit pas, et de nombreux députés de gauches, principalement membre du Parti communiste de l’Inde apporte leur soutient et affiche leur solidarité avec le mouvement. Rappelons qu’en décembre dernier , Arya Rajendra, 21 ans militante communiste était élu de la capitale du Kerala, ville de 750 000 habitants. 

Le PCF, le Parti du Cinéma

« De tous les arts, le plus important c’est le cinéma » Lenine

Lundi dernier LCP diffusait Le parti du cinéma (Maxime Grember et Pauline Gallinari, 2020). Le documentaire retrace l’histoire du PCF en tant que premier parti à militer par l’image, à utiliser le cinéma comme outil de propagande, de lutte, de conscientisation et de résistance.

Il revient notamment sur le film clé La vie est à nous (Dir. Jean Renoir) tourné en 1936 à la veille de la victoire du Front Populaire, sur la défense du cinéma français contre l’hégémonie culturelle américaine au sortir de la seconde guerre mondiale et sur les luttes du PCF pour l’obtention d’un fond de soutien au cinéma français, réforme importante qui permis le financement du cinéma par des fonds publics.

Les cinéastes du PCF ont été les premiers à réaliser des films anticoloniaux ou, plus tard, à mettre en lumière le quotidien des français les plus précaires.

Un documentaire à revoir en replay sur le site de la chaine : https://lcp.fr/programmes/pc-le-parti-du-cinema-50404

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s